Général

p 33 la petite histoire des Polonais du Nord est comme la nôtre

Je vous engage à la lecture d’une longue étude de 22 pages de Marion Fontaine.Cela vaut la peine.Docteur en histoire,celle-ci est occupée à l’ENS-EHESS (école des hautes études en sciences sociales)Elle relate l’histoire des Polonais en France,autour de Lens dans l’étude:

tapons Marion Fontaine dans Google et ouvrons:

La « Polonité » face à la sécularisation dans le monde minier lensois ou retapons ce titre en entier dans Google,cela ira plus vite

http://histoire-sociale.univ-paris1.fr/Collo/Migrations/Fontaine.pdf

Prenons la peine de la survoler,de la lire ,de la relire encore,de la comprendre et d’observer le renouveau actuel,la vigueur de la Polonité dans le Nord.

Plus tard,tapons encore une fois:Marion Fontaine et  découvrons encore d’autes études sur les Polonais dans le Nord

Après la lecture de cette historique des Polonais autour de Lens,commençons l’étude du site de la Maison de la Polonia,lisons toutes les rubriques du menu et dans « accueil » ,lisons l’historique.Ensuite, contactons-les pour nous abonner au très très intéressant « Echo de la Polonia ».

http://maisondelapolonia.com/

Comparons alors avec ce qu’est la communauté polonaise aujourd’hui au Limbourg et en Wallonie et nous comprendrons pourquoi « les Polonais du Centre » se déplacent ,voilà bientôt deux années,à Bruxelles,à Liège,dans le Borinage,à Charleroi et dans le Limbourg pour tisser un réseau de relations et des amitiés sincères.Nous comprendrons pourquoi un Institut d’études sur la Polonité dans le Centre permettra de dresser un état objectif de la présence polonaise dans le Hainaut,un recensement objectif des associations polonaises actives et passées ,et pourquoi ,  à la recherche d’exemples très proches de situations florissantes, maintenant ,nous nous déplaçons pour voir ,tout en nous amusant,dans  le Nord de la France

La chronologie des événements historiques est semblable pour tout le Nord Pas-de-Calais et même tout à fait comparable à ce qui c’est passé chez nous et donc ,nous sommes ici dans le Centre,le pays de Charleroi,le Borinage,le Pays de Liège une réplique presque parfaite du vécu des Polonais de France.C’est vrai,chez nous,les mines n’ont pas été nationalisées;l’enseignement libre a toujours été subventionné par l’Etat et n’est pas un enseignement privé;la Mission Catholique Polonaise  ,confiée depuis le 1e janvier 1948 aux Oblates de Marie Immaculée, est plus autonome qu’en France et les curés polonais sont payés par l’Etat; ce qui n’est pas le cas en France.Bien sûr ,on relèvera encore d’autres distinctions mais l’important,c’est notre destinée en province et celle des Polonais du Nord qui sont les mêmes. 

A Beringen,nous a expliqué Henry Pluta,la vivacité actuelle du centre culturel polonais « Polonez » résulte d’une collaboration entre les « catholiques » et les Polonais qui ne le sont pas.Ces derniers se réunissaient un rien plus loin dans la cité ouvrière et la fréquentation s’effritait des deux côtés.En Belgique,certains l’ont déjà bien compris et ont réagi positivement .Il faut savoir que le domaine « Polonez » à Beringen,n’appartient pas à la Mission Catholique Polonaise mais aux »Polonais »et la démarche d’ouverture,les négociations avec les uns et les  « autres » a été plus libre,plus directe et, solutionnée par un dialogue franc d’hommes à hommes.

Beringen oct 2007Henry Pluta av.dernier debout à droite

Beringen,octobre 2007,tout le comité actuel de « Polonez » en fête avec « les Polonais du Centre ».Henry PLUTA est l’avant-dernier debout à droite

Chez nous autour de La Louvière,c’est le même.A tel point que nous n’apparaissons que ça et là sur une ou l’autre liste de Polonais de Belgique; alors que nous sommes si nombreux.Certains mènent encore un combat d’arrière-garde et le dernier carré est composé d’irréductibles des deux côtés.Il ne s’agit pas de se rendre mais de dialoguer pour construire un avenir ensemble.

Oui,la situation à Bruxelles est tout à fait différente aujourd’hui avec la présence massive des nouveaux arrivés de Pologne.La messe polonaise est pleine à craquer ,à chaque office.Il faudra des années  avant de faire entendre raison à ceux qui gèrent cette ferveur.

Dans toute la Wallonie,tout se passe autrement,comme dans le Pays de Lens et il n’y aura pas d’autre issue que la création d’un réseau d’associations à l’image de la Maison de la Polonia,le Kongress à Hénin-Beaumont ,ou à l’image de l’entente des associations du Limbourg belge.

Jean-Marc ZWERENS

Jean-Marc ZWERENS,au centre,président de la Maison de la Polonia.A gauche Dorota Zwerens qui travaille à la rédaction de l’Echo de la Polonia.Kozlowski Alexandre à droite,attaché culturel auprès des « Polonais du Centre » en visite en groupe,dans le Nord à la fête d’Haillicourt